Devenez le leader que tout le monde s’arrache

Devenez le leader que tout le monde s'arrache

Ce n’est pas facile d’être un entrepreneur de nos jours. Vous êtes responsable du recrutement, de l’embauche, de la formation, du coaching, de la motivation, de l’anticipation, la priorisation et la planification des tâches, leur évaluation, mais aussi adapter, concevoir, diriger, discipliner, renforcer et j’en passe. Et c’est tout çà avant le déjeuner. Si vous avez déjà du mal avec un des rôles, vous avez du pain sur la planche.

Pour certains, être entrepreneur, c’est la route vers le pouvoir, un moyen d’intimider les uns et des critiquer les autres. D’autres y voient un billet pour la vie facile. Mais pour d’autres enfin, ils y voient plus un moyen de faire de grandes choses et de faire progresser leur carrière. Mais peu importe vos motivations, ce qui est important c’est la motivation de votre équipe.

En tant que leader, il n’y a qu’une question que vous devriez vous poser : «Pourquoi voudrait-on me suivre ? » Il faut du courage pour devenir un leader, mais si personne ne vous suit, vous ne deviendrez jamais un leader. Que cherchent en vérité vos futurs employés ? Ils veulent simplement un dirigeant qui leur ouvre des perspectives pour progresser et s’épanouir. Alors comment faire pour attirer les meilleurs talents et devenir un vrai leader que tout le monde recherche ?

Traits 2Le service à double sens.

Vous souhaitez embaucher des personnes pour vous faciliter la tâche. Très bien. Vous imaginez sans doute qu’ils vont vous libérer de tâches quotidiennes pour vous dégager du temps sur des tâches plus stratégiques. Sûrement. Mais ce qu’oublie beaucoup de leader c’est que le service marche dans les deux sens. Vos salariés vous rendent service mais vous devez également leur rendre service. En quoi cela consiste me direz vous ? Vous devez simplement faciliter leur travail pour qu’ils soient le plus productifs possible. S’ils ressentent que vous faites des efforts, ils redoubleront les leurs. Un exemple pour que vous compreniez bien. Si vous installez une garderie proche de votre lieu de travail ou que vous mettez en place une cuisine, vous facilitez la vie de vos salariés et ils vous en seront reconnaissants en travaillant durement pour vous. Mais attention, l’effet s’estompe rapidement. Ce que je veux dire c’est que si vous installez une garderie, vos salariés seront contents mais considérerons cela rapidement comme un avantage acquis et en voudront plus. Il faut donc pas oublier de leur rappeler de quels avantages ils bénéficient et d’en trouver toujours d’autres. Comment en trouver ? Facile, demandez à vos salariés ce dont ils ont besoin pour mieux travailler.

Traits 2Être courageux.

Il n’a rien de pire pour une entreprise que d’avoir à sa tête un entrepreneur sans courage et qui n’inspire aucune confiance. J’ai vécu cette situation où le dirigeant à force de changer d’avis et de faire évoluer la stratégie au fil des discussions entre les actionnaires, a perdu toute sa crédibilité chez ses employés. Vous pouvez avoir des milliers d’idées, si vous n’êtes pas courageux face à l’adversité – car il est facile d’être courageux quand tout va bien – alors aucun de vos salariés ne souhaitera « mouiller sa chemise » pour se battre.

Traits 2Avoir de l’expérience.

« Rien ne remplace l’expérience » dit un vieil adage. Eh bien c’est tout à fait vrai. D’autant plus comme entrepreneur. Si vous êtes entrepreneur, vous devez être légitime. Et vous le serez si vous avez de l’expérience non seulement dans le domaine technique mais également dans le management d’équipe. Certains vous dirons que la jeunesse est un gage de réussite dans le développement d’idées neuves. Sûrement mais combien réussissent ensuite à passer le cap du développement ? Très peu. Regardez Google. Les jeunes fondateurs ont recruté Eric Schmidt, ancien cadre dirigeant dans le high tech pour apporter son expérience dans le management d’une entreprise technologique. Cela me rappelle un dossier dans lequel j’avais été impliqué, d’un manager d’une filiale qui voulait reprendre une PME industrielle dans le même domaine. La reprise a capoté car les principaux dirigeants doutaient de la capacité du repreneur à diriger une entreprise bien qu’il avait une expérience de gestion de filiale. Mais avec un bon sens incroyable, les dirigeants m’ont dit « Bien sûr il a une expérience du management mais a t’il une expérience de la gestion du PME dont il détiendrait toutes les ficelles. Sera t’il travailler sans filet ?

Traits 2Préoccupez vous de vos équipes.

Il s’agit non seulement de leur rendre service mais aussi et surtout d’apporter une attention toute particulière à chacun. En un mot, prenez du temps pour en apprendre le maximum sur les membres de votre équipe. Je me souviens d’un client qui était capable de vous donner personne par personne le prénom des conjoint(e)s, des enfants et des derniers petits tracs de chacun. Sans rentrer trop dans les détails de la vie privée, vous devez savoir ce qui les touchent actuellement. Pourquoi ? Tout simplement car ces petites choses influent inconsciemment sur le travail de chacun. Il est toujours très désagréable pour un patron de convoquer un salarié pour lui faire quelques reproches et que cette dernière éclate en sanglots car elle apprend à son patron qu’elle est entrain de divorcer, comme c’est arrivé récemment à un de mes clients. Pas facile, surtout quand cette personne travaille dans l’entreprise depuis plus d’une quinzaine d’années et qu’elle donnait entièrement satisfaction. Qu’à fait ce patron me direz vous ? Il a tout simplement déchargé momentanément l’employée pour lui permettre de « respirer » en l’accompagnant par un psychologue pour se remettre de ce choc. Cela lui a d’ailleurs permis soit dit en passant d’organiser différemment son travail pour plus d’efficacité. Mais attention, cela doit impérativement se faire en collaboration avec les parties prenantes. Sinon vous pourriez obtenir l’effet inverse qu’escompté.

Traits 2Soyez ouvert.

Vous voulez savoir ce qui différencie les grands leaders des bons leaders. Les grands leader sont toujours prêt à apprendre, ils se posent constamment des questions et en posent aux autres. Un grand leader utilise la diversité de son équipe comme une force en s’appuyant sur les talents de chacun. Ils pensent que le changement n’est pas une menace mais au contraire comme une opportunité. Ils mettent tout en œuvre pour s’y adapter et appliquent la maxime : « Le meilleur moyen de perdre la crédibilité est de perdre le contact avec la réalité ».

Il faut donc non seulement être prêt mais également susciter les sollicitations externes. En effet, si vous ne communiquez pas vers les autres pour leur expliquer que vous êtes ouverts, personne ne communiquera avec vous. Prenons un exemple. Je rencontre un jour un patron d’une société spécialisée dans la sous traitance électronique. Ce patron, au bout de quelques minutes de discussion, se plaint auprès de moi en me disant que ces salariés manquent d’esprit d’initiative et d’idées. J’essaie d’en savoir un peu plus, et de lui même ce patron, pourtant brillant, se rend compte qu’il était ouvert mais qu’il avait simplement oublié de le dire à ses collaborateurs. Je le rencontre quelques mois plus tard et il me dit qu’il a réussit à inverser la tendance même si le travail est long et parfois difficile car il est pas facile de changer des années d’habitude.

Traits 2Faites la promotion de l’indépendance.

Vos salariés n’ont pas l’esprit d’initiative ? Mais peut-être est-ce parce que vous ne faites pas la promotion de l’indépendance. Il faut donner de l’espace à vos collaborateurs. Il faut les laisser prendre des initiatives pour qu’ils puissent s’exprimer. J’ai souvent remarqué que les créateurs d’entreprise ont du mal à déléguer à leurs collaborateurs et les considèrent souvent comme des sous traitants. En effet, faute de temps pour tout faire vous embauchez quelqu’un pour faire le travail à votre place et vous le contrôlez. Ce n’est pas çà embaucher. Embaucher, c’est également recruter des personnes meilleures que vous dans leur domaine pour pouvoir apporter de la valeur ajoutée. Pour recruter les meilleurs, il faut donc leur laisser de l’espace et promouvoir l’indépendance.

Un grand leader définit les domaines de compétence dévolus à chacun et ensuite leur laisse une totale autonomie. Leur rôle est ensuite de contrôler, de suivre évolution des équipes. Plus votre entreprise se développe, plus vous devez également former vos principaux managers à faire de même pour leur équipe.

Traits 2Exigez l’excellence.

Comme leader vous devez exigez l’excellence. Mais l’excellence ne se décrète pas. Il faut la susciter dès le recrutement. Si vous voulez que votre entreprise soit performante, il faut des collaborateurs performants et donc il faut les embaucher. Bien embaucher, c’est réussir 50 % du travail. Vos salariés doivent non seulement être capable de réaliser les tâches pour lesquelles ils sont embauchés mais doivent aussi apporter un petit plus qui s’appelle l’initiative.

Pour revenir à l’excellence, tordez vite le cou à la croyance que le chef d’entreprises sait tout sur tout. Même les super héros ne savent pas tout faire alors, n’oubliez pas que les grands leaders sont capables de s’entourer des meilleurs pour d’abord faire progresser l’entreprise ensuite faire progresser chaque salarié et enfin pour qu’ils progressent.

Traits 2Exploitez les talents.

Un grand leader non seulement recruter les meilleurs mais sait également les exploiter correctement. Par définition, un collaborateur qui sait qu’il est bon dans son domaine, ne recherchent pas uniquement la rémunération car il sait que celle-ci est au rendez vous. Les talents sont rares dit on – même si je n’adhère pas du tout à cette idée. Ce qu’ils cherchent surtout c’est la reconnaissance mais surtout qu’ils puissent en permanence évoluer pour les faire progresser. Pour qu’ils soient arrivés à ce niveau, c’est qu’ils ont un certain esprit curieux pour toujours en savoir plus. Alors si vous ne cultivez pas cette motivation, vous verrez partir petit à petit vos meilleurs talents. Lors d’une opération, un de mes clients vient me voir pour me dire qu’il y a un énorme problème. Son directeur commercial – un de meilleurs dans son domaine – a décidé de partir. Mon client ne comprend d’autant pas qu’il venait de l’augmenter. On décide de le rencontrer pour « essayer de rattraper le coup » et le directeur commercial nous explique tout simplement qu’il s’ennuie et qu’il avait décidé de trouver un nouveau challenge et qu’il part donc pour une plus petite entreprise. Ironie de l’histoire, c’est que quelques années plus tard, la société dans laquelle il était partie a été racheté par mon client qui a retenu la leçon et qui lui a proposé plus que des augmentations de salaires.

Pour conclure, être un grand leader n’est pas donné à tout le monde. Il faut pouvoir avoir du charisme mais plus que cela avoir une vraie passion pour les relations humaines. Il faut jamais se dire ca y est c’est bon, j’y suis arrivé mais se remettre en cause en permanence…

Vous retrouverez le prochain article mercredi 6 mars sur Gérez les talents de vos collaborateurs avec talent.

 

Laissez un commentaire afin de pouvoir améliorer ce blog