Vive le changement est une article qui vous permettra d’appréhender non seulement pourquoi le changement est important mais aussi et surtout comment le gérer au mieux. Devenez donc un as du changement.


Crédit Photo : Free-Photo sur Pixabay

Le changement est devenu le concept de management à la mode, mais pourtant, comme je l’observe dans beaucoup d’entreprises, il est toujours aussi difficile de le gérer personnellement et professionnellement. Cela me rappelle une anecdote où une amie se confie en me disant qu’elle s’ennuyait dans son boulot et rêverait de changer de travail. Bêtement, je lui demande mais pourquoi elle ne change pas. Elle me répond choquée par ma question : « tu ne t’imagines pas ce que c’est de changer de travail et si il me plait pas, comment je vais payer la maison et l’étude des enfants ».

Alors oui le changement est toujours difficile et compliqué, mais le gérer n’est pas inné cela s’apprend.

Définition du changement

« Modification profonde, rupture de rythme ; tout ce qui rompt les habitudes, bouleverse l’ordre établi : Aimer le changement. » Voilà comment le dictionnaire Larousse définit le changement. Ce que j’aime dans cette définition c’est :

  • rompt les habitudes : en effet, les habitudes sont confortables et rassurantes. Les rompre, c’est créer un climat d’insécurité qui est contre nature pour nous êtres humains.
  • bouleverse l’ordre établi : l’ordre établi est, dans la culture française, un des piliers et il est souvent très difficile de le remettre en question. Regardez comment il est difficile de réformer notre beau pays ainsi que ces institutions…

Pourquoi changer ?

C’est une excellente question.

Quand on croit en la citation d’Héraclite, il est évident que le changement est important voir primordial.

“Rien n’est permanent, sauf le changement.”

de Héraclite d’Ephèse

Pour prolonger cette citation, dans notre monde complètement mondialisé, on s’aperçoit que changer est non seulement important mais plus que çà indispensable. En effet, dans beaucoup de cultures, notamment anglo-saxonnes, le changement est non seulement ancré mais aussi un véritable mode de vie. Vous voulez un exemple ? Regardez la mobilité géographique des américains. Beaucoup, et pas seulement des ingénieurs de la Silicon Valley ou des tradeurs à New York, n’hésitent pas à déménager à l’autre bout du pays pour trouver du travail. Un vrai plus pour l’économie américaines…

Donc, si on adhère à mon hypothèse que le changement est un processus mondial alors même si on n’aime pas le changement, il est nécessaire de changer sous peine de se retrouver sur le bord de la route, exclu.

Comme je vous le disais en préambule

Le processus de changement

“Il ne faut pas changer, ou alors il faut que le changement soit devenu une habitude.”

de François Mitterrand

Crédit Photo : Pexels sur Pixabay