Augmenter l’implication de votre équipe

Avoir une équipe impliquée dans une entreprise est la clé de la réussite. Mais comment faire ? Facile à dire, mais pas facile à faire dirons d’autres !!!! Eh bien si, avec quelques trucs et beaucoup de bon sens, il n’est pas si compliqué d’avoir une équipe soudée. Voici comment.

Avoir une vision claire

Dans mon métier de conseil, j’ai trop souvent vu des entreprises sans vision claire.

Là où il n’y a pas de vision, les peuples périssent.

La Bible

A ce propos, je vais vous raconter une anecdote.
Je rencontre un chef d’entreprise, d’une entreprise de distribution BtoB qui me dit que la raison principale pour laquelle son entreprise se développe doucement, tient au fait que ses salariés ne sont pas impliqués. Je lui demande donc comment s’y prend-t’il pour les impliquer et il me dit qu’ils leur donnent des primes pour les bons résultats. Après quelques minutes de discussion, nous arrivons au point crucial : la vision. Et là, il cale car sa vision n’était ni claire dans ses mots et ni clair dans sa tête.
Avoir une vision claire du projet d’entreprise est fondamentale. Si vous n’en avez pas ; comment voulez vous que vos salariés puissent en avoir une et s’impliquer alors qu’ils ne savent pas à quoi ils doivent s’impliquer ?!?!

Comment faire ?
Élaborer sa vision, c’est établir l’ADN de l’entreprise. Vous devez d’abord vous demandez quelles sont vos valeurs, qui seront à n’en pas douter les valeurs de votre entreprise. Ensuite demandez vous qu’est ce que vos clients achètent véritablement. Certes ils achètent vos produits et/ou services mais ils achètent surtout pleins de choses qui sont plus intangibles comme le respect des délais, de la parole donnée, etc… En faisant donc le mix des valeurs et des petits riens qui font que les clients vous achètent vous pourrez donc établir une vision claire à diffuser à l’ensemble de vos salariés.

Faites confiance

A plusieurs reprises, je vais utiliser ce mot « confiance ». Pour moi, c’est le mot le plus puissant dans les relations humaines et donc dans le management. Sans confiance, on ne peut rien faire. Il est donc important de faire confiance avec vos employés. J’ai trop souvent rencontré dans des entreprises de taille modeste mais aussi dans des entreprises plus importantes des patrons que je pourrais qualifier de patron orchestre par analogie à l’homme orchestre. Un patron qui serait à la fois patron, directeur financier, directeur commercial et directeur de production et plus encore.

“Ne donnez pas votre confiance, prêtez-la.”

François Proust

Faire confiance veut dire lâcher prise, comme dirais une personne que je connais, et confier des responsabilités à ses salariés. Bien sûr, cela ne sera pas fait comme vous voudriez que ce soit fait mais essayez ce sera peut être voir sûrement mieux fait et en plus cela valorisera vos salariés. Vous avez tout à y gagner et pas grand chose à perdre.

Communiquez, communiquez et communiquez

Confucius a dit un jour : “Sans langage commun les affaires ne peuvent être conclues.” Il est donc fondamental de communiquer mais de bien communiquer.
Il faut non seulement communiquer sa vision claire que vous avez élaboré dans le point 1, mais il faut aussi communiquer afin d’échanger des informations pour rendre vos salariés plus autonomes et donc plus impliqués.
Malheureusement, avec les nouveaux outils de communication, on a souvent tendance à assimiler la communication avec le langage. Mais dans une conversation, il faut avoir obligatoirement 2 composantes : un émetteur et un récepteur. En d’autres termes, il faut qu’il y ait quelqu’un qui parle et un autre qui écoute. Or aujourd’hui beaucoup de gens parlent et peu de gens écoutent d’où des problèmes de communication. Et quand je vous parle d’écoute, je vous parle pas seulement d’écouter sans rien dire, mais d’une écoute active avec des questions et de la reformulation. Pour bien se faire comprendre, il faut que votre interlocuteur reformule pour bien valider que vous vous êtes fait bien comprendre. C’est d’autant plus important la reformulation que votre interlocuteur s’appropriera votre message en utilisant ses propres mots donc l’intégrera plus facilement.

411196422_82a530e502_oCrédit photos : Paul Shanks sur Flickr

Formez et partagez le savoir

 Pour que vos salariés soient efficaces, il faut qu’ils soient bien formés. Beaucoup de chefs d’entreprise sont d’accord avec le fait que la formation est la clé du succès d’une entreprise mais trouvent toujours une excuse pour ne pas envoyer leur salariés en formation. Il est encore plus rare, que les salariés partis en formation partagent ensuite leur savoir. Or c’est capital de partager le savoir. Tout d’abord car c’est un moyen de prouver la confiance entre vos salariés. Je partage mon savoir car je n’ai pas peur que mon collègue me le « pique » pour briller auprès du patron… Ensuite c’est un excellent moyen de pouvoir faciliter la communication, j’ai le savoir et je le transmets aux autres.

Comment partager le savoir ?
Partagez le savoir est de laisser les informations, toutes les informations en libre accès. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser les nouvelles technologies tels que les blogs, les intranets ou les extranets, tout ce qui facilitera la transmission de la communication. Si vous êtes une entreprise de conseil ou dans le domaine du service, investissez dans des outils performants tels le smartphone, l’ordinateur portable et votre salarié pourra avoir accès à toutes les informations dont il a besoin où qu’il soit.

1330423_30661575Crédit photos : Eastop sur Freeimages.com

Équipes de petite taille

Pour que vos salariés soient impliquées, il est important qu’ils se sentent utiles. Il est donc fondamentale que vos équipes soient de petites tailles pour que les relations humaines se développent. Si les relations humaines se développent, obligatoirement, vous aurez un effet sur l’implication grandissante de vos salariés qui auront vraiment l’impression de faire partie d’une ensemble et d’y apporter leur contribution.

Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit

Comme vous avez pu le voir plus haut dans l’article, il est important de communiquer. Pas pour le plaisir de communiquer, mais pour transmettre de l’information et notamment expliquer et encore expliquer ce que l’on fait et pourquoi on le fait. Il est important de le dire à postériori, tout comme il est important de le dire à priori. Cela veut donc dire que tout ce que l’on dit, comme manager, ou simple salarié, on doit le faire ou tout du moins expliqué pourquoi on ne l’a pas fait. Pourquoi le faire ? Tout simplement car grâce à cela, la confiance s’installera entre les salariés, entre le patron et les salariés et encore plus important entre les salariés, le patron et les clients. Ne parlez donc pas à tord et à travers car très vite votre réputation va vous rattraper et en tant que manager, ou patron, si vous ne tenez pas vos engagements, comment voulez vous que vos salariés tiennent les leurs…

Faites des erreurs

Faire des erreurs est très mal vu dans nos sociétés européennes – notre sacro sainte culture judéo chrétienne. Eh pourtant, c’est la base de l’implication des salariés. Diaboliser l’erreur signifie que vous diabolisez les risques et en plus que vous ne faites pas confiance.

L’erreur est humaine.

Proverbe français

Dans d’autres culture notamment nord américaine et asiatique, l’erreur n’est pas sanctifiée, mais elle est admise car cela veut dire que la personne qui l’a commise est sortie de sa zone de confort pour tenter quelque chose de nouveau.
N’oubliez pas non plus, que l’homme est fondamentalement bon, donc agit toujours de bonne foi, jamais pour nuire à l’autre en tout cas rarement.
Il faut donc traiter l’erreur comme une action positive et ne jamais la diaboliser si vous voulez que vos salariés soient impliqués et n’aient surtout pas peur de commettre des erreurs.

Pour conclure, pour que vos salariés soient impliqués, il faut leur dire où ils doivent aller et les laisser y aller en les accompagnant. C’est simple non ?

Laissez un commentaire afin de pouvoir améliorer ce blog